Le Président de la cour suprême soupçonné de rouler pour le gouvernement : Les magistrats demandent des comptes à Nouhoum Tapily

Les magistrats ont promis de se dresser contre président de la Cour suprême, Nouhoum Tapily, au cas où ce dernier roulerait pour le gouvernement. Leur rencontre de ce lundi 8 octobre sera l’occasion de tirer au clair cette affaire. A l’issue d’une réunion tenue samedi 6 octobre 2018, les membres des deux syndicats de la magistrature, notamment le Syndicat autonome de la magistrature (SAM) et le Syndicat libre de la magistrature (Sylima), ont décidé de couper court aux rumeurs pour vérifier l’information selon laquelle le président de la Cour suprême du Mali, Nouhoum Tapily, aurait décidé de s’allier à l’Exécutif et aurait estimé, à travers un avis donné par l’auguste Cour, que la présente grève illimitée des magistrats est illégale. Pour la circonstance, une rencontre est prévue ce matin entre le patron de Cour suprême du Mali, Nouhoum Tapily, et les responsables des deux syndicats.
En effet, les présidents du Sylima, Hady Macky Sall, et du SAM, Badara Aliou Nanacassé, affirment ne pas être ampliateur du supposé avis donné par l’auguste Cour, que la présente grève des magistrats serait illégale. Le patron du SAM affirme qu’ils ont été informés à travers un journal de la place. Après avoir émis un communiqué conjoint, les deux syndicats se sont réunis samedi 6 octobre 2018 pour faire échec à ce soi-disant complot contre l’institution judiciaire. A l’issue de cette rencontre, ils ont décidé de rencontrer le président de la Cour suprême du Mali, Nouhoum Tapily, afin de tirer leur conclusion. Et Badara Aliou Nanacassé de mettre en garde le patron de cette institution au cas où ils auront la preuve que Nouhoum Tapily roule pour le gouvernement. « Il va nous sentir », promet le numéro un du SAM.
Ibrahim M.GUEYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *